Le bar des sports[Cyclisme] Saison 2017

Parce que le sport ne se limite pas au football, vivez ici tous les exploits sportifs du moment !
Avatar de l’utilisateur
Macronite aiguë. #ilnestpasmonpresident
Smiley vomi

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar MADAUXERRE » 07 janv. 2018, 18:49

zisvan a écrit :
06 janv. 2018, 12:26
Rominet a écrit :
06 janv. 2018, 12:02
j'ai rêvé où un coureur a été officiellement contrôlé positif à un produit interdit et l'UCI ne l'a toujours pas suspendu ???? j'ai du rater une news dans la presse je pense.
Non, ça s'appelle le cyclisme.
On contrôle plus que les autres pour "se donner bonne image", mais on ne prend pas les décisions, surtout contre les grands champions encore en activité :)
Poule aux oeufs d or VS équité sportive....Quoi donc on va choisir quoi??

Avatar de l’utilisateur
You're not going anywhere, you thick lump.

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar Jean-Kevin » 07 janv. 2018, 23:15

Y’a des délais et des recours. Soit sur que ca va prendre aussi longtemps que possible.

Ça s’appelle le droit à un jugement équitable.

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar Rominet » 08 janv. 2018, 07:47

vas expliquer ça aux autre coureurs qui se sont pris des mois de suspension immédiatement !

Avatar de l’utilisateur
You're not going anywhere, you thick lump.

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar Jean-Kevin » 08 janv. 2018, 13:46

ils ont qu'à avoir un service juridique de 30 personnes à leur service :D

Avatar de l’utilisateur
Celui qui combat n'est pas sûr de gagner, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. (B.Brecht)
Localisation : Landes, et Bretagne (Nantes)

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar djailes » 08 janv. 2018, 19:20

zisvan a écrit :
06 janv. 2018, 12:26
Rominet a écrit :
06 janv. 2018, 12:02
j'ai rêvé où un coureur a été officiellement contrôlé positif à un produit interdit et l'UCI ne l'a toujours pas suspendu ???? j'ai du rater une news dans la presse je pense.
Non, ça s'appelle le cyclisme.
On contrôle plus que les autres pour "se donner bonne image", mais on ne prend pas les décisions, surtout contre les grands champions encore en activité :)
C'est typiquement le genre de réflexion que je ne supporte pas. X(
Le cyclisme est LE sport qui fait le + d'efforts dans la lutte anti-doping. Concernant le produit incriminé, le salbutamol, il est autorisé pour les asthmatiques. Autant qu'il est possible pour Chris Froome de faire appel, même si le dossier est clair: Froome a triché.
Et même si, selon moi, à l'issue de la procédure, la suspension sera évidente : sa victoire sur la Vuelta lui sera retirée, et il aura une suspension l'empêchant de faire le Tour (en espérant qu'elle soit prononcée avant le Tour).
Parce que c'est pas un produit interdit mais uniquement une dose retrouvée trop fortement, qui + est parce que son équipe n'est pas membre du MPCC (mouvement pour un cyclisme crédible), il n'est pas automatiquement suspendu. C'est juste une raison technique.

Et moi aussi ça me sidère, et je serais d'avis à voir des suspensions provisoires dès lors que le contrôle est démontré positif, surtout que là, il ne s'agit pas d'un petit dépassement mais du double de la norme autorisée!

Enfin bon, sur ce contrôle, je trouve quand même surprenant le dépassement de la dose autorisée, alors qu'il savait très bien, le soir même, qu'il serait contrôlé par l'UCI, comme tous les porteurs de maillots de leader, et que la Sky est probablement l'équipe qui maîtrise le mieux l'ensemble des paramètres médicaux de ses coureurs...
Je n'oserais penser qu'il a eu un traitement de faveur sous la présidence du britannique Bryan Cookson à l'UCI... en sachant que le contrôle a été avéré positif très très peu de temps après la prise de fonctions du français David Lappartient.

Envoyé spécial

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar zisvan » 08 janv. 2018, 21:39

Tu ne supportes peut-être pas, mais j'ai dit en 2 lignes ce que tu dis en un pavé.

Moi: "On [le cyclisme] contrôle plus que les autres [...]"
Toi: "Le cyclisme est LE sport qui fait le + d'efforts dans la lutte anti-doping."

On est donc d'accord sur tout, c'est honteux et ça confirme, comme pour Armstrong, les doutes du monde entier, le cyclisme et ses pelotons d'asthmatiques n'est pas crédible en tant que sport "propre", faut juste l'accepter et le prendre comme tel quand on regarde la télé.

Avatar de l’utilisateur
Localisation : Montréal QC

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar Jessti » 10 janv. 2018, 15:53

zisvan a écrit :
08 janv. 2018, 21:39
Tu ne supportes peut-être pas, mais j'ai dit en 2 lignes ce que tu dis en un pavé.

Moi: "On [le cyclisme] contrôle plus que les autres [...]"
Toi: "Le cyclisme est LE sport qui fait le + d'efforts dans la lutte anti-doping."

On est donc d'accord sur tout, c'est honteux et ça confirme, comme pour Armstrong, les doutes du monde entier, le cyclisme et ses pelotons d'asthmatiques n'est pas crédible en tant que sport "propre", faut juste l'accepter et le prendre comme tel quand on regarde la télé.
Le comprendre je veux bien. L'accepter c'est renoncer à changer. Un cyclisme sans aucun mec chargé c'est sûrement pas pour demain, mais ça doit rester un objectif sur lequel le milieu travaille, et surtout en tant que spectateur je refuse de m'accoutumer à voir des cas de dopages, donc à accepter la situation. ;)

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar sarmach » 10 janv. 2018, 18:28

Jessti a écrit :
10 janv. 2018, 15:53
zisvan a écrit :
08 janv. 2018, 21:39
Tu ne supportes peut-être pas, mais j'ai dit en 2 lignes ce que tu dis en un pavé.

Moi: "On [le cyclisme] contrôle plus que les autres [...]"
Toi: "Le cyclisme est LE sport qui fait le + d'efforts dans la lutte anti-doping."

On est donc d'accord sur tout, c'est honteux et ça confirme, comme pour Armstrong, les doutes du monde entier, le cyclisme et ses pelotons d'asthmatiques n'est pas crédible en tant que sport "propre", faut juste l'accepter et le prendre comme tel quand on regarde la télé.
Le comprendre je veux bien. L'accepter c'est renoncer à changer. Un cyclisme sans aucun mec chargé c'est sûrement pas pour demain, mais ça doit rester un objectif sur lequel le milieu travaille, et surtout en tant que spectateur je refuse de m'accoutumer à voir des cas de dopages, donc à accepter la situation. ;)
Le dopage n'est pas près de s'arrêter dans le cyclisme.C'est un milieu très fermé avec toujours les mêmes directeurs sportifs avec des passés bien obscurs. Des commentateurs à la télé avec des passés dans le milieu plus que douteux.Comment faire évoluer les mentalités dans un tel panier de crabes .Il faut tout changer.

Avatar de l’utilisateur
Celui qui combat n'est pas sûr de gagner, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. (B.Brecht)
Localisation : Landes, et Bretagne (Nantes)

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar djailes » 10 janv. 2018, 19:07

Le problème du cyclisme, ainsi que la natation, l'athlé, le triathlon, le ski de fond... c'est que pour être performant, il faut être d'abord endurant.
Dans la plupart des sports co', l'endurance est importante, mais la technique l'est encore +. En rugby ou foot, si on ne sait pas faire une passe millimétrée et si on n'a pas une bonne lecture du jeu, on ne réussira pas au haut niveau.

Dans le vélo, avoir une bonne lecture de la course c'est certes important, mais c'est l'endurance qui prime.

Et bien malheureusement, autant il n'y a aucun produit qui permet d'être + précis si on est une cruche à la base ; autant sur la vélocité, il y a des produits qui permettent de transformer un âne en cheval de course... et qui existent depuis la nuit des temps!
Donc naturellement le vélo est un sport incitant au dopage, MAIS comme tous les sports de fond. Ni +, ni -. Et que de temps à autres, forcément, il y a des cas de dopés.

Et la meilleure manière pour lutter contre ça, ben c'est la peur du gendarme. Globalement, ça a porté ses fruits depuis 20 ans. Ca se voit dans la physionomie des courses. Ca se voit dans la préparation en amont, bien + sérieuse et professionnelle.
Et c'est ça qui m'énerve . Qu'on ne voit pas les efforts faits depuis 2 décennies, parce qu'on ne voit que les quelques % de dopés. Un peu comme les corrompus en politique : une minorité visible, souvent leaders, et qui discrédite tout le monde derrière.

Moi j'estime que le règlement anti-doping n'est pas encore assez exigeant. Sur le côté médical c'est technique et je doute que quiconque sur ce forum soit expert sur la question. Mais sur les sanctions, je serais d'avis à INTERDIRE tout convaincu de dopage la participation à une course World Tour après suspension à la 1e prise de dopage ; et à la 2e prise, interdiction à vie de toute compétition cycliste. Aujourd'hui, il n'y a que quelques équipes qui licencient les coureurs, mais rien n'est obligatoire, si ce n'est le respect d'une charte d'éthique.
Mais même malgré ça, qu'aurions-nous pu faire face à un cas comme Froome? Rien. Quiconque est accusé a le droit de se défendre, même devant ce qui semble être une évidence.

Aujourd'hui, une écrasante majorité du peloton est propre. Mais pas forcément ceux qu'on voit le + car si on se dope c'est rarement pour être porteur de bidon... Et ça, ça se voit à la physionomie des courses. Il y a moins d'efforts surhumains. Et de tout de manière, les cas suspicieux, genre la montée de Froome dans la Pierre-St-Martin, ils sont repérés par le public, qui n'est plus dupe, là où il se serait enchanté dans les années 90.

Envoyé spécial

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar zisvan » 10 janv. 2018, 20:47

Jessti a écrit :
10 janv. 2018, 15:53
zisvan a écrit :
08 janv. 2018, 21:39
Tu ne supportes peut-être pas, mais j'ai dit en 2 lignes ce que tu dis en un pavé.

Moi: "On [le cyclisme] contrôle plus que les autres [...]"
Toi: "Le cyclisme est LE sport qui fait le + d'efforts dans la lutte anti-doping."

On est donc d'accord sur tout, c'est honteux et ça confirme, comme pour Armstrong, les doutes du monde entier, le cyclisme et ses pelotons d'asthmatiques n'est pas crédible en tant que sport "propre", faut juste l'accepter et le prendre comme tel quand on regarde la télé.
Le comprendre je veux bien. L'accepter c'est renoncer à changer. Un cyclisme sans aucun mec chargé c'est sûrement pas pour demain, mais ça doit rester un objectif sur lequel le milieu travaille, et surtout en tant que spectateur je refuse de m'accoutumer à voir des cas de dopages, donc à accepter la situation. ;)
Quand je dis l'accepter, je parle évidemment en tant que spectateur, savoir que la majorité sont chargés comme des mulets.
Après, bien sûr qu'il faut toujours tendre vers moins de dopage.

Avatar de l’utilisateur
Macronite aiguë. #ilnestpasmonpresident
Smiley vomi

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar MADAUXERRE » 11 janv. 2018, 12:58

https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-rou ... eur/865734

C est tellement simple parfois. ..pas de longue discution,une évidence
Un coureur dit simplement les choses

Avatar de l’utilisateur
Celui qui combat n'est pas sûr de gagner, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. (B.Brecht)
Localisation : Landes, et Bretagne (Nantes)

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar djailes » 11 janv. 2018, 16:42

Oui Madauxerre, mais en fait, il y a beaucoup d'asthmatiques dans le cyclisme.
Et le cyclisme, contrairement à ce qu'on pourrait penser, favorise l'asthme. A fortiori dans le sport de haut niveau, parce qu'il va chercher plus fortement l'air dans les poumons, et vu que l'air respiré n'est pas composé que de bonnes choses, un cyclisme s'abîme + facilement les poumons par toutes les particules polluantes genre CO² qu'il inhale en + grande quantité que mr tout le monde, qui n'utilise pas aussi fortement ses poumons. Et ça, ça favorise l'asthme. Et bien malheureusement, je ne pense pas que ça ira en s'améliorant franchement.
Ainsi qu'au printemps où on peut naturellement être allergique au pollen. Sauf que le métier de coureur cycliste sur route impose d'être en extérieur et parfois près de végétaux à pollen... Faudrait-il interdire à tous les coureurs allergiques au pollen de courir au printemps?

Autre exemple : un coureur se fait piquer par une guêpe sur une course. Réaction allergique. Même avec un abandon sur le champ, il resterait des traces dans son corps durant plusieurs semaines d'un produit théoriquement interdit, alors qu'une piqûre de guêpe est facilement constatable par quelconque médecin... Et il n'aurait pas le droit de courir durant tout ce temps? Devant les allergies, nous ne sommes pas tous égaux.

Donc en effet, on pourrait se dire on interdit les AUT. Mais pour être justes, on est obligé d'être plus complexes que ça. La vraie question c'est : est-ce que ça donne un avantage sportif, ou pas?

Et moi par exemple, j'ai un de mes meilleurs potes cyclistes qui est asthmatique. Lorsqu'il fait du vélo, et en règle générale tout le temps, il a TOUJOURS sa ventoline à proximité. Et il n'a pas l'impression de se doper en la prenant... Tout est question de quantité. Et de où mettre la limite, pour chacun.

Moi je serais d'avis à faire passer un contrôle médical annuel poussé indépendant, au sein de l'UCI, qui permette de mesurer de manière indépendante la plupart des paramètres physiques des coureurs (puissance, VO2 max, taux d'EPO naturelle... mais aussi la qualité des bronches et poumons de chaque coureur, et si l'asthme est constaté, en fonction de la gravité de l'asthme, on autoriserait une certaine dose de ventoline pour ceux qui sont réellement asthmatiques, avec interdiction de la dépasser. Mais une interdiction individualisée. Ca permettrait aussi de taper plus facilement tout coureur suspecté de dopage. Ca coûterait cher, mais à un moment, il faut ce qu'il faut.

Avatar de l’utilisateur
Macronite aiguë. #ilnestpasmonpresident
Smiley vomi

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar MADAUXERRE » 11 janv. 2018, 20:08

Je ne suis pas d accord.
L excuse de l air respire est risible . J espère que les marathoniens les fondeur et tout les athlètes de fond en extérieur sont asthmatiques. Des aut et hop ca aiderais...

Nan pardon t'es malade ben désolé t es moins performant. C'est quand même pas dur à comprendre....

Avatar de l’utilisateur
Localisation : Montréal QC

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar Jessti » 11 janv. 2018, 23:24

MADAUXERRE a écrit :
11 janv. 2018, 20:08
Je ne suis pas d accord.
L excuse de l air respire est risible . J espère que les marathoniens les fondeur et tout les athlètes de fond en extérieur sont asthmatiques. Des aut et hop ca aiderais...

Nan pardon t'es malade ben désolé t es moins performant. C'est quand même pas dur à comprendre....
En fait l'asthme se retrouve beaucoup plus souvent chez les sportifs de haut niveau que chez une personne lambda, l'hypothèse a été testée et validée en 2000. On sait également depuis plus récemment (les recherches sont en cours dans le domaine) que des éléments comme la température, la pollution, l'esposition aux allergènes et à différents taux d'humidité ont un impact sur le développement de l'asthme chez les sportifs. Par exemple les coureurs de fond ont une forte prévalence asthmatique mais les biathlètes beaucoup moins. Tous les sports, même s'ils sont tous des sports d'endurance n'ont pas nécessairement le même impact sur le système respiratoire. Par ailleurs, on en parle beaucoup moins mais les rhinites sont également très présentes chez beaucoup de sportifs.

Un article qui recense et résume l'état des connaissances dans le domaine (écrit en 2012 mais bien sourcé) : https://www.lamedecinedusport.com/speci ... revalence/

Par ailleurs une recherche rapide avec des mots-clés comme "asthma cycling" sur google scholar montre beaucoup d'articles publiés sur le sujet, remontant jusqu'aux années 70 pour certains, comprenant des comparaisons entre les sports d'endurance.

Avatar de l’utilisateur
You're not going anywhere, you thick lump.

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar Jean-Kevin » 12 janv. 2018, 10:26

J'y connais rien en asthme mais j'ai surtout l'impression que les cyclistes sont diagnostiqués parce qu'ils sont cyclistes et qu'on peut leur refiler de la ventoline sur le vélo sans qu'ils fassent virer les contrôles au positif ...

Et qu'au mieux ils sont atteint d'asthme d'effort mais sans crises d'asthme aigus (jamais oh grand jamais) avec peut être quelques exceptions (mais soyons sérieux :mdr1: ).

Bref si ils appartenaient à la population générale leur niveau "d'asthme" ne poserait assurément pas de soucis ... après forcément quelqu'un qui se dope au Salbutamol tous les jours à un moment donné faut peut être envisager de changer de traitement et d'adopter un traitement de fond.

Bon encore une fois j'y connais rien en asthme hein ...

Avatar de l’utilisateur
Celui qui combat n'est pas sûr de gagner, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. (B.Brecht)
Localisation : Landes, et Bretagne (Nantes)

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar djailes » 12 janv. 2018, 19:29

MADAUXERRE a écrit :
11 janv. 2018, 20:08
Je ne suis pas d accord.
L excuse de l air respire est risible . J espère que les marathoniens les fondeur et tout les athlètes de fond en extérieur sont asthmatiques. Des aut et hop ca aiderais...

Nan pardon t'es malade ben désolé t es moins performant. C'est quand même pas dur à comprendre....
Pourtant malheureusement, c'est le cas.
Et pourquoi pas les marathoniens ou les skieurs?
Déjà, pour les skieurs : l'air respiré, généralement en montagne, est + pur, - pollué. Et au quotidien, on skie rarement à côté de voitures...
Pour les marathoniens : je pense que c'est car il y en a très peu de professionnels, qui font ça chaque jour, avec un entraînement dans un milieu dégradé (je ne te parle pas des africains qui, en Ethiopie ou au Kenya, le fond dans des bonnes conditions d'air).
Pour les nageurs : la plupart des nageurs s'entraînent dans des bassins en intérieur. Mais je suis persuadé que le % d'asthmatiques ou de nageurs de haut niveau devenus asthmatiques, est + important dans les pays aux bassins extérieurs (comme l'Italie, la Turquie, la Grèce...), pour la même raison que les cyclistes.

Les cyclistes, eux, se prennent à l'entraînement les gaz d'échappement et toutes les pollutions x ou y. On ne s'en rend pas compte au quotidien. Mais en + d'être au contact d'un environnement pollué au quotidien, comme (quasiment) tout travailleur extérieur dans notre pays, cela va sans dire qu'un sportif de haut niveau sollicite plus ses poumons (et donc encrasse + ses poumons) que toi ou moi.
Et donc, on peut dire que certains cyclistes ont développé une maladie professionnelle: l'asthme.

Et ensuite, autre question : avoir une allergie ou réagir après une piqûre d'insecte, est-ce être malade? Utiliser une pommade de résorption des blessures, est-ce être malade?

Avatar de l’utilisateur
You're not going anywhere, you thick lump.

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar Jean-Kevin » 12 janv. 2018, 19:37

Beaucoup de mots qui mis bout à bout forment des phrases mais au final pas beaucoup de sens.

Avatar de l’utilisateur
Macronite aiguë. #ilnestpasmonpresident
Smiley vomi

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar MADAUXERRE » 13 janv. 2018, 08:39

Oui c'est connu djailes les cyclistes pro s entrainent en cv de Paris Lyon Marseille et pas en stage en altitude (tiens l air pur pour les globules rouges,ni en stage en campagne. ..)

Bref je rejoins kevin. Beucoup de mot mais pas de crédibilité ou honnêteté face à la réalité.

Par contre j ai appris des choses avec le post de jessti. J ai envie de dire,depuis 15-20 ans n observent ton pas une "facilité " (pour tout le monde en général pas que les sportifs ) à mettre des asthmatiques partout au moindre toux répétitive. ...

Dans ma jeunesse y avait pas trop d asthmatique (ceux qui font des crises avec leurs inhalateurs en poche)contrairement à maintenant
Et je vis qu' à Auxerre (et Nord de sens avant et vers pontigny encore avant). La pollution n'est pas "sévère "

Avatar de l’utilisateur
Celui qui combat n'est pas sûr de gagner, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. (B.Brecht)
Localisation : Landes, et Bretagne (Nantes)

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar djailes » 13 janv. 2018, 20:05

Ce que je dis est reconnu par des études scientifiques, Madauxerre...

Au passage, même 60% des skieurs de fond américains (aux JO de 1998) étaient touchés par l'asthme, contre 3% dans la population normale.
http://www.liberation.fr/sports/2000/08 ... ues_334167

http://www.em-consulte.com/rmr/article/143549

https://www.medecinedusportconseils.com ... et-asthme/
Il y a quelques années l’idée trainait que les cyclistes prenaient de la Ventoline pour se doper, qu’ils étaient tous asthmatiques ; des études récentes ont démontré que pendant l’effort la muqueuse des bronches s’enflamme : on parle alors d’hyperréactivité bronchique, c’est à dire que la bronche s’enflamme et se resserre pendant l’effort ; bien sûr pas chez tous les cyclistes, mais les statistiques attestent que 50 à 60% des cyclistes sont concernées par cette problématique de santé. [...]
Cet asthme d’effort est donc lié à la réactivité de la bronche pendant l’effort, et il peut être amplifié par une composante allergique ; également un élément doit être pris en compte : l’existence éventuelle d’un « RGO » = un reflux gastro œsophagien c’est à dire que de l’acidité présente dans l’estomac remonte dans l’œsophage et quelques gouttes d’acide peuvent retomber dans le pharynx la trachée et les bronches et participer à l’entretien d’un asthme ; il est donc essentiel de rechercher cette composante digestive et de la prendre en charge avec un traitement et des recommandations adaptées.

http://www.edimark.fr/Front/frontpost/g ... /19768.pdf
"» Les sports les plus à risque sont les sports d’endurance dans des environnements hostiles : sports d’hiver et de glace en patinoire, natation, cyclisme et course à pied."

http://www.sciencedirect.com/science/ar ... 9702001788

http://www.santetropicale.com/Resume/113704.pdf
"L’asthme à l’effort est un syndrome décrit depuis l’antiquité (SLY, 1986). Il se présente comme une “crise d’asthme qui fait suite à l’exercice, atteint son intensité maximale entre 5 et 10 minutes après la fin de celui-ci et régresse spontanément en 30 minutes à l’heure”
L’asthme à l’effort est un syndrome assez fréquent. La population est composée d’environ 7 % d’asthmatiques dont 80 % présentent un bronchospasme à l’effort. Une étude (VOY, 1986) a montré que 11 % des athlètes américains sélectionnés en 1984 pour les Jeux Olympiques de Los Angeles avaient un asthme à l’effort : parmi eux, 61% ont cependant gagné des médailles dans des disciplines
variées (cyclisme, natation, basket-ball, aviron...). L’asthme à l’effort, grâce à des mesures préventives efficaces, semble donc compatible avec la pratique du sport de haut niveau.


Bref... je pourrais continuer : la littérature scientifique à ce sujet ne manque pas!

Envoyé spécial

Re: [Cyclisme] Saison 2017

Messagepar zisvan » 14 janv. 2018, 01:15

Je comprends dans ces études que c'est clairement du dopage: l'athlète fait un effort que son corps ne supporte pas dans son état normal, et prend un traitement pour repousser sa limite.


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité